C’est ici, dans le lac Majeur, que se mire Luino, patrimoine de l’UNESCO

Un bourg ancien et élégant, où l’art, l’histoire et la culture rencontrent le tourisme et l’essor économique. La ville, qui se trouve à l’embouchure de la Valtravaglia, est la plus grande des villes bordant la rive lombarde du lac Majeur.

Un lieu enchanteur où la végétation et les paysages à couper le souffle vous font vivre des expériences magiques. Cette perle de la province de Varèse fait désormais partie du MAB RISERVA (Man and Biosphere) « Ticino Val Grande Verbano », qui comprend le parc du “Ticino Piemontese”et les zones protégées du lac Majeur, le “Parco del Ticino Lombardo, le “Parco Nazionale Val Grande et “Parco Regionale del Campo dei Fiori”. Plus précisément, Luino est une « zone de transition » (transition area), c’est-à-dire une zone dans laquelle toutes les activités économiques sont exercées dans le souci du développement économique et du respect de l’environnement.

Découvrons pourquoi

Ses origines sont anciennes, et elle a joué des rôles importants au cours de son histoire, il suffit de penser au 18 août 1848, quand elle fut une étape importante des affrontements entre Garibaldi et les Autrichiens, ou au 10 mai 1898, lorsqu’elle fut le siège de la révolte du pain. Un lieu qui a toujours été le symbole de l’indépendance et de la lutte pour les droits et la liberté.

L’histoire et la culture vivent dans les rues de la ville qui a donné naissance au poète Vittorio Sereni et à l’écrivain Piero Chiara. C’est là que Dario Fo a vécu, et c’est à Luino que l’écrivain Ernest Hemingway a consacré des lignes de son roman « L’Adieu aux armes ».

Ici, on se sent presque obligés de se promener et d’explorer

On peut choisir le bord du lac d’où l’on peut admirer l’Eglise de la Madonna del Carmine du XVe siècle ; la Chapelle privée des Serbelloni ; le Palais Verbania, avec sa bibliothèque et son Musée municipal archéologique paléontologique. En remontant du vieux port avec sa statue de la Madonnina et le café Clerici, dont Piero Chiara était un habitué, le long de via Cavallotti, on passe devant “al Due Scale”, la maison où est né l’écrivain avant de s’immerger dans la vieille ville.

En partant de la place San Francesco, on suit l’itinéraire « Belvedere », on monte à Carnella pour admirer Luino depuis les hauteurs et, par un chemin enchanteur, on arrive à Colmegna. Depuis le hameau Le Motte, on peut arriver à des bâtiments datant de la Seconde Guerre mondiale.

Si vous aimez l’art, vous pourrez satisfaire votre désir de connaissance et d’émerveillement en visitant : l’église de Saint Joseph, l’église du Carmine au bord du lac, l’église de Saint Pierre et Paul dans le centre historique, et Saint Pierre qui se trouve au cimetière où vous pourrez admirer une fresque attribuée au Bernardino Luini. Sans oublier les villas et les palais splendides situés sur les rives du lac.

Et le célèbre marché du mercredi : 350 étals qui attirent des visiteurs provenant, entre autres, de Suisse et d’Allemagne. L’origine de cet événement folklorique hebdomadaire est ancienne et remonte à 1541, année où le marché fut institué grâce à une concession de Charles-Quint. On l’appelle le Luino Markt, et c’est le plus important du Lac Majeur.

Une pointe d’histoire, un soupçon d’étonnement, un grain de charme… c’est Luino, venez la découvrir…